Patrimoine : Expositions d’Ettore Sottsass et de Jesús Rafael Soto

Pour cette première édition d’AR(t]CHIPEL, le musée des Beaux-Arts d'Orléans met l'accent sur les collections de design, à la fois en contrepoint dans le parcours des collections anciennes.

Publié le – Mis à jour le

Temps de lecture :

Du au

Lieu Musée des Beaux-Arts d'Orléans

Horaire

La céramique tient une place importante liée à l’activité et au dynamisme de la ville du XVIIe siècle au début du XIXe siècle,mais également dans les salles contemporaines où inversement les collections sont essentiellement constituées de peintures.

L’œuvre d’Ettore Sottsass (exposée jusqu’au 03.03.2024) permet à la fois ce dialogue avec les formes du passé, dont il partage la fantaisie par le choix d’une série de pièces (vases, tasses, assiettes). Et les collections des années 1970, notamment de la Figuration Narrative, au sein desquelles la pièce plus spectaculaire “Tiempo Azurro”(1969) sera présentée. Ces œuvres s’inscrivent dans une recherche permanente de valorisation de la céramique, qui donne lieu à des partenariats avec l’École Supérieure d’Art et de Design d’Orléans, avec qui un projet de médiation est organisé.

L’installation de Jesús Rafael Soto, “Volume suspendu”, (exposée jusqu’au 16.06.2024) viendra quant à elle en contrepoint dans la salle decl’Abstraction lyrique, dans un jeu sur les formes et des couleurs avec Étude de Simon Hantaï et “3.12.74” de Zao Wou-Ki.

Ettore Sottsass (1917-2007) est considéré comme l’un des designers les plus importants du XX ème siècle. Il est internationalement reconnu comme ayant renouvelé l’approche du design et de l’architecture, à travers une dimension à la fois spirituelle et sensorielle dans la définition des espaces domestiques, en accordant une grande importance à la couleur et à la lumière.Lauréat de nombreux prix (il reçut quatre fois le prix italien Compas d’or), participant à de très nombreuses expositions internationales (dont Italy : The New Domestic Landscape au MoMA de NewYork en 1972), Sottsass est aujourd’hui présent dans les collections des plus grands musées. Il a co-fondé les groupes Global Tools (1973), Alchimia(1976), Memphis (1981) et a fondé en 1982 le Studio Sottsass Associati.

Jesús Rafael Soto (1923-2005) était l’un des principaux représentants de l’art cinétique. En1955, il participe à l’exposition fondatrice Le Mouvement organisée par la galeriste Denise René, aux côtés notamment de Bury, Calder, Duchamp et Tinguely. Reprenant à leur compte la découverte de la quatrième dimension, c’est-à-dire l’espace-temps, et les recherches artistiques du début du siècle sur l’intégration du mouvement dans les œuvres, ces artistes proposent un artoptique et cinétique qui transforme les rapports entre l’œuvre et le public. Dès les premiers tableaux, Soto laisse entrevoir son intérêt pour le mouvement dans l’image. Au fil des séries, l’«impression » de mouvement, obtenue par des répétitions de formes et de couleurs, laisse place à de véritables effets optiques qui augmentent l’effet vibratoire et dynamique.

Lieu accueillant des œuvres du Centre Pompidou dans le cadre du Festival AR(t]CHIPEL, partenariat inédit entre la Région Centre-Val de Loire et le Centre Pompidou

Commissariat de l’exposition : Anne-Laure Chamboissier

Informations et réservation :

  • Payant
  • Horaires variables
  • Sans réservation

Lorsque la carte est sélectionnée au clavier, vous pouvez utiliser les touches + et − du clavier pour effectuer un zoom avant ou arrière, ainsi que les touches haut, bas, droite et gauche du clavier pour déplacer la carte.

À proximité

Encore envie de “Patrimoine”

[Nouvelles Renaissance(s] en Centre-Val de Loire] (retour à l'accueil)